Notre association APEDYS-AIN a été créée en 2001, suite à la fusion de deux autres associations ayant le souci des enfants Dyslexiques.  Depuis 2017, notre association fait le choix de s’adresser à l’ensemble des porteurs de troubles DYS qu’il soit enfant ou adulte. L’association est constituée uniquement de parents bénévoles.

Buts de notre association :

  1.  Défendre les intérêts matériels et moraux des familles, et, plus spécifiquement, de venir en aide aux enfants et adultes ayant des troubles spécifiques du langage et des apprentissages (dyslexie, dysphasie, dyspraxie..).
  2. Contribuer par tous les moyens de diffusion et de communication, à l’information sur ces troubles spécifiques auprès des parents, des enseignants, des professionnels médicaux, paramédicaux, auprès des administrations, organismes, établissements,…ayant en charge ce type d’enfants, de jeunes et d’adultes en difficulté. Et ainsi d’agir pour donner une suite concrète à la reconnaissance officielle de ces types de difficultés spécifiques du langage et des apprentissages (dyslexie, dysorthographie, dyscalculie, dyspraxie, dysgraphie, dysphasie,…etc.)
  3. Contribuer à la création d’instances et de moyens de dépistage, de diagnostic et de traitements spécialisés multidisciplinaires associant le secteur scolaire et le secteur santé/soins.
  4. Mener toute action utile dans les perspectives suivantes:
  • pour les enfants en difficultés légères et moyennes: création de structures scolaires adaptées et compatibles avec les soins ré-éducatifs spécifiques, dispensés par des professionnels non enseignants (orthophoniste, psychomotricien, ergothérapeute,…etc.)
  • pour les enfants présentant des troubles majeurs: création de structure de prise en charge totale comprenant: suivi médical+rééducation+pédagogie spécifique, intégrés dans un traitement global propre à chaque enfant. Dans les deux cas, ces structures auront pour objectif la réintégration en cursus scolaire ordinaire, avec seulement des dispositions pédagogiques ou pratiques permettant à ces enfants de surmonter leur handicap résiduel et d’accéder aux différents diplômes correspondant à leurs capacités intellectuelles.

5. Pour les adultes, aider à la reconnaissance de leurs troubles dans le milieu professionnel et au quotidien.