A quoi sommes-nous confrontés? 

Le travail scolaire représente le plus souvent :

  • Beaucoup d’efforts sans forcément la reconnaissance du travail effectué.
  • Beaucoup de temps, en plus des temps de rééducations et activités extérieures.
  • Beaucoup de place dans la vie de la famille, souvent synonymes de tensions, voir de conflits.

A la maison, à quoi faut-il veiller ?

  • Faire preuve de bienveillance et de valorisation, concernant le travail scolaire mais aussi dans les autres actes de la vie quotidienne : activités quotidiennes, extérieures… valorisantes.
  • Permettre des fenêtres thérapeutiques.
  • Etre vigilant à ce que le scolaire n’envahisse pas tout l’espace familial : un temps défini pour évoquer la journée de classe, les notes, faire les devoirs…
  • Etre vigilant à l’équilibre contraintes/bénéfices.

 

Pour tendre vers l’autonomie :

  • Faire la part des choses entre les matières où la présence de l’adulte est indispensable et celles pouvant être effectuées seul.
  • Une couleur par matière pour lui permettre de faire seul son cartable sans oubli.
  • Utilisation d’un dictaphone, de logiciels spécifiques pour que les écrits soient oralisés.
  • Bibliothèque sonore pour les livres lus .

Bibliothèque sonore pour les livres lus.  Il est possible de faire enregistrer un ouvrage utilisé dans le cadre scolaire si l’enfant a une notification MDPH ou  en faisant remplir par son médecin traitant un certificat médical .

http://www.bibliotheques-sonores.org/cea_bs.asp?RefBib=01B

 

Comment l’adulte peut aider en fonction de ses possibilités :

  • Utilisation de Pronote pour compléter les oublis du cahier de texte, voir des cours.
  • Trouver un camarade qu’il est possible d’appeler pour avoir les devoirs,
  • Alléger les devoirs si cela prend trop de temps : c’est aux parents d’en expliquer la raison à l’enseignant.

Toujours garder en tête que sa journée d’école a été plus difficile et fatigante que pour les autres élèves…

  1. Les exercices:
  • Lire les consignes, lui faire surligner les indications importantes.
  • Prendre le rôle de secrétaire pour économiser les efforts et lui permettre à l’enfant de se concentrer sur le fond.
  • Ne pas s’attacher à l’orthographe : on épelle , on corrige pour lui, on utilise le correcteur de l’ordinateur…
  • On ne lui fait pas recopier une dictée : lui faire corriger les erreurs en écrivant le mot en entier et rappelant les règles.
  • Pour les questions de textes : on lit les questions d’abord (on surligne les indications importantes) et on lit beaucoup à sa place pour qu’il puisse se concentrer sur ses réponses.

Adapter les exercices pour en faire des exercices à trous et limiter les écrits inutiles, décomposer la consigne. par exemple:

11. • Souligner le sujet des verbes entre parenthèses

  • Mettre ces verbes au présent de l’indicatif.
  1. Des flèches, aussi drues que la pluie, (siffler) ………………….. au-des­sus des parapets et (tomber) ……………………… en cliquetant et ricochant sur les pierres.
  2. Alors enfin, (venir) ……………………. une réponse : une tempête de flèches les (accueillir) ………………………… en même temps qu’une grêle de pierres.
  3.  Derrière (se presser) …………………….. des archers orques, qui (lancer) ………… une grêle de traits sur les archers des murs.
  4. Les arbres, balancés par des bras vigoureux, (frapper) …………….. les battants avec un grondement fracassant.

Cet aménagement permet d’aérer le texte, d’éviter la recopie pour mieux se concentrer sur la consignes.

On adapte la mise en forme des textes pour rendre la lecture plus facile.

                       

Lire Couleur des outils pour l’aide à la lecture, LireCouleur est une extension OpenOffice et se présente sous la forme d’une barre de menu.

http://lirecouleur.arkaline.fr/telechargements/

Des logiciels, des pages, des sites peuvent vous aider, n’hésitez pas à consulter la page Logiciel de notre site(Réservée aux adhérents).

Les Leçons:

  • Synthétiser les leçons, et les enregistrer sur un dictaphone que l’enfant pourra écouter seul, plusieurs fois. Essayer d’y mettre du ton…
  • Pour apprendre une leçon, mieux vaut s’y prendre peu de temps en plusieurs fois.
  • Lors de la vérification des apprentissages des leçons, s’attacher à ce que l’enfant fasse oralement des phrases construites avec des termes précis, cela l’aide pour le passage à l’écrit.
  • Ne pas demander du « par cœur », mais des réponses à des questions et des mises en application (oral).

 

Vis-à-vis de l’école

Vous êtes les garants des droits de vos enfants.

Vous avez le droit de :

  • Vous informer
  • Demander des adaptations
  • Veiller à ce que ces adaptations soient formalisées (PPRE, PAP et PPS )
  • Solliciter les enseignants pour que soient mises en place les adaptations, interpeler la hiérarchie si nécessaire…

QUELS OUTILS:

Le Flextangle:

Vous connaissez?

un enseignant l’a adapté pour apprendre les tables de multiplication et d’addition. Il vous propose les modèle à imprimer.

http://leblogducancre.com/le-flextangle/

 

AIDER les enfants, jeunes et adultes dysgraphiques:

  • Des conseils pour apprendre et réviser:

https://apprendre-reviser-memoriser.fr/apprendre-et-reviser-10-habitudes-de-travail-efficaces/

 

  • Comment aider un enfant, un jeune ayant un trouble de l’attention avec ou sans hyperactivité?     

Cet article donne des pistes pour comprendre et aider au quotidien.

https://hizy.org/fr/demarches/faire-respecter-ses-droits-allocations-emploi-ecole/la-rqth-c-est-quoi?utm_source=Newsletter&utm_medium=Email&utm_campaign=Hizy%20NL%2018112019

 

 

« Que ce soit par  l’école ou les professionnels du soin, vous avez entendu parler de SEGPA et/ou d’ULIS et vous vous demandez bien quelle est la différence entre les deux … Lequel de ces deux dispositifs est le plus adapté à votre enfant ? Comment y rentre-t-on ? Qui fait-on ? Et après, qu’est-ce qui se passe ? »

Cet article explique la différence

.https://kapreussir.fr/segpa-et-ulis-quelle-est-la-difference-pour-qui/